Création d'œuvres en porcelaine de Limoges

 

L'origine de la porcelaine est à retrouver en Chine. Dès l'époque de la dynastie des Han (-206 à 220 après Jésus-Christ), les artisans locaux commencent à maîtriser l'art délicat de la cuisson à très haute température – aux alentours des 1200°C – d'un amalgame de kaolin. Ces premières réalisations ne sont au départ que de simples poteries assez brutes. Il faudra attendre le XIIe siècle pour que les techniques se perfectionnent et que naisse la porcelaine que l'on connaît aujourd'hui, d'une beauté inégalable et d'une finesse telle qu'elle peut en devenir translucide. En Europe, il faudra attendre le XIVe siècle et les trésors ramenés par les voyageurs espagnols, italiens et portugais, pour que cet art devienne connu. Très vite, les artisans locaux vont tenter de copier cette étrange céramique, mais sans la connaissance des techniques ou de la composition exacte, il faudra attendre le XIXe siècle en France pour que nous maîtrisions aussi la réalisation de la porcelaine. Grâce à la découverte à Saint-Yrieix-la-Perche en 1768 d'un important gisement de kaolin, argile indispensable dans la composition de la porcelaine, la région de Limoges est rapidement devenue la capitale française, voire européenne, de cette céramique. Aujourd'hui, grâce à près d'un siècle d'expérience dans ce domaine, LS Art et Création vous propose de posséder vous aussi une petite part de cette riche histoire grâce à une large gamme d'objets décoratifs en véritable porcelaine réalisés selon des techniques ancestrales.

 

 

La porcelaine blanche à Limoges

 

Suite à la découverte du kaolin en 1764, la première manufacture de porcelaine dure est édifiée en 1774 par le Comte de La Seynie, sur ses terres, à Saint-Yrieix-La-Perche en Haute-Vienne. En 1815, la manufacture prend le nom de «Manufacture de la Duchesse d’Angoulême» et devient plus tard «Manufacture de la Reine».

Entre 1820 et 1865, l’ensemble de la production de la manufacture alimente les ateliers de décoration de Limoges et de Paris.

Après cette période, les différents propriétaires de La Seynie possèdent déjà des ateliers de décoration à Limoges et exportent leurs productions. Le 03 décembre 1903, les Frères Paroutaud, fabricants à Limoges, reprennent La Seynie, avec la création d’une nouvelle marque de fabrique «La Seynie P and P». Le 20 juin 1919, André François, fabricant décorateur à Limoges, achète La Seynie, avec une nouvelle marque de fabrique «A.F.». Suite au décès d’André François et une conjoncture difficile, Madame François vend l’usine.

En 1934, La Seynie est rachetée par Lajanthe, Pailler et Descottes et devient la société : «Les Porcelaines Industrielles du Limousin», avec pour estampille la reprise des lettres «LS» entrelacées en cursive en 1952 (cessation d’activité en 1983). En 1993, Paul Marquet et son fils, Jean-Paul, deviennent propriétaires. En 1993, la manufacture prend le nom de : «Manufacture de la Reine».

Elle cessera son activité en 2008. À la disparition de la dernière manufacture locale, M. Tarrade a souhaité faire revivre le berceau de la porcelaine de Limoges en relançant la fabrication. La gamme très riche de LS Art et Création est née d'une idée que nous avons souhaité développer ; en effet, depuis toujours, la porcelaine a été essentiellement utilisée pour la réalisation de vaisselle et de vases... mais pourquoi pas de bijoux ?

 Loin de l'image souvent traditionnelle, voire vieillotte de la porcelaine, LS Art et Création vous propose une gamme de créations tendance que vous pourrez porter fièrement et mettre en avant dans votre foyer ; de la boucle d'oreille aux pendentifs en passant par les décorations de Noël, toutes nos créations sont originales et réalisées dans la plus pure tradition.


Porcelaine

Porcelaine

Créations

Oeuvres